Initiation Indécente

Initiation Indécente
Jeune étudiant de 24 ans au Cégep de la Gaspésie et des Îles. Réussissant mes cours avec une certaine facilités. Appréciant beaucoup mon cours de français ma professeure Rose très joviale et sympathique. Une femme avec beaucoup d’expérience âgée de 62 ans. Elle avait les cheveux blonds coupés courts et les yeux bruns. Une grosse poitrine tombante portant des lunettes la dame était toujours bien mise. Paraissant plutôt bien mesurant 5 pieds 5 avec une bonne forme physique. Elle avait l’habitude de donner ses explications de façon individuelle. Humectant son doux parfum corporel à chacune de ses présences à mon pupitre. Réalisant qu’elle flirtait des fois avec quelques uns de ses élèves masculins. Sans avoir trop d’intentions précises mais juste de la sympathie. Elle semblait par contre toujours chaude à inviter ses jeunes étudiants à son bureau pour leurs donner plus d’explications. Me donnant rendez vous une fois. Voulant peaufiner certaines de mes lacunes au niveau du français. Buvant un café discutant sa jambe gauche croisée sur la droite. Elle portait une belle robe rouge avec des détails orange noire et blanc. Me démontrant un beau décolleté assortie d’un collier d’origine lointaine en métal argenté. Elle semblait m’analyser et me jauger du regard. Suspectant la dame d’avoir des idées frivoles avec les jeunes hommes participant à ses enseignements. Ne portant de brassière la pointe de ses seins visiblement sur les hautes. Elle semblait saliver me regardant une forte tension sexuelle s’installant peu à peu entre nous deux.

De retour à ma routine habituelle revenant à mon cours de français un vendredi après-midi. Toujours mon dernier cours de la semaine finissant dans les minutes. Rose venant à ma rencontre me demandant si je pouvais bien l’aider à amener quelques uns de ses livres. La séance instructive à présent terminée. Montant un escalier sur trois étages jusqu’à son bureau. La suivant à l’arrière la madame portant une nouvelle fois une robe de couleur noire. Apercevant tout le long du trajet par séquence sa petite culotte de couleur rose pâle. L’endroit toujours plus désertique les cours du vendredi se terminant dans l’ensemble. Pour tout le monde la fin de semaine apparaissant enfin. Rose voulait converser à nouveau son attitude de séduction réapparaissant. Humectant une odeur de chatte mouillée la madame semblait avoir eu une journée bien remplie. Une heure et demi passée me demandant une nouvelle fois de l’accompagner jusqu’à la bibliothèque. Mes bras voulant lui être utile car elle devait encore transporter d’autres livres. Si je n’avais rien d’autres de prévus bien sûre. Abusant un peu plus de mon temps une nouvelle fois.

Arrivés à la porte l’endroit cependant fermée. Rose sortant une clé de sa poche pour venir l’introduire dans la serrure et la tournoyer. Allumant la lumière nous dirigeant étrangement vers la section sexologie et médecine. La dame me donnant une boîte pour y mettre plusieurs bouquins apparemment prévues pour ses prochaines leçons. Récitant chacun des titres débutant par Volcaniques de Léonara Miano, Baise-moi de Virginie Despentes, Histoires de femmes de Marie Godard, Éloges des femmes mûres, Comment maîtriser son éjaculation, Éducation mature et sexualité, Les plaisirs vaginaux pour femme mûre, Fourre moi jeune homme, Le secret des femmes – Comment la faire jouir adéquatement…etc etc etc. Avant de sortir de la salle discutant une nouvelle fois à l’entrée. Écoutant les titres divulgués. J’avais à présent la tige bien dressée cachée par la boîte au dessus devenue un peu lourde. Réalisant qu’elle voulait fort probablement m’envoyer un message ces livres tous de nature sexuelle. La madame dégageant une odeur forte de femme en rût émoustillée. Elle semblait visiblement prête à s’envoyer en l’air. La bibliothèque se voulant être l’endroit choisi pour mon baptême de feu en sa compagnie.

Rose flirtant à nouveau me demandant si j’avais eu beaucoup d’expériences sexuelles avec les femmes. Lui affirmant que très peu. M’avouant qu’elle m’aimait beaucoup et qu’elle appréciait grandement ma présence. Qu’elle avait l’habitude de se choisir un étudiant particulier et de lui donner certains privilèges. Ma personne étant alors choisi heureux élu. Mon âge un peu plus avancé que les autres et mon apparence en générale l’ayant réellement charmée. Mesurant 5 pieds 6 et pesant 152 livres. Mes yeux étaient pers avec les cheveux châtains possédant une carrure athlétique. Paraissant plutôt bien dans l’ensemble ne laissant pas les femmes indifférentes. Me demandant si j’avais déjà expérimenté l’amour avec une femme beaucoup plus âgée. Lui affirmant que non à nouveau. Réagissant positivement voyant sa proie succombé tout doucement dans ses filets. Une nouvelle fois la tension sexuelle progressant à un niveau plus élevé. La madame de plus en plus convaincante semblait décidée à se faire sauter à présent. M’avouant qu’elle avait déjà baisée avec une dizaine de jeunes étudiants avant moi. Se sachant très bonne éducatrice au niveau sexuel. Et que chacun lui avaient été reconnaissant au final. Qu’elle aimait le sexe et que seul les jeunes hommes étaient aptes à la satisfaire pleinement. Se dévouant pour un seul y allant d’un consentant commun accord. La décision de mettre un terme à la relation n’était qu’à la discrétion du sujet masculin. Respectant toujours sa décision. Elle se faisait habituellement fourrer sur la totalité des quatres ou bien six sessions sans essuyer de refus. De deux à trois fois par semaine. La madame avide de sexe chaud et de jeunesse vigoureuse. Sa vieille vulve ne demandant qu’à être pénétrée sans arrêt.

Déposant hâtivement ma boîte sur le sol. M’amenant vers un bureau tout près devant étrangement une caméra de sécurité nous filmant. Enlevant sa petite culotte rose pâle baignant de cyprine la lançant sur le sol. Enlevant mon t-shirt abaissant mon pantalon puis mon sous-vêtement. Fourrant sa grosse chatte baveuse au pubis taillé long et gris par en arrière. Rose avait une grosse paire de seins mous tout à fait remarquables. Gémissant introduisant ma tige de grosseur moyenne dans son antre rosé. Debout ses mains apposées sur le meuble de bois franc. Exprimant quelques Ouiii c’est bon…Des sons de pénétrations mouillés résonnant dans tout l’endroit. Rose était une femme d’expérience ultra chaude ayant connue plus d’un homme dans sa vie. Empoignant ses hanches la dame allongeant son torse sur le dessus du bureau. Introduisant mon glaive dans sa chaude période charnière. M’exigeant de venir accélérant la cadence pour satisfaire à sa demande. Ma mature assouvie semblait prendre son pieds. Quelques jets de mouilles coulant vers l’intérieur se ses cuisses. Jouissant l’odeur du sexe de plus en plus présent. Me retirant dans l’instant éjaculant quelques giclées de spermes sur le sol. Le souffle court la madame semblait quelque peu contente du résultat final. Ajustant sa robe replaçant un de ses seins ayant sorti de son chemisier le visage souriant. Exprimant tout bas un Hummmmm il va être bon celui là.

Rose se retournant pour ensuite venir m’embrasser. S’abaissant pour me faire grâce d’une savante fellation. Elle le faisait visiblement pour que j’éjacule à nouveau. Mais à l’intérieur de sa bouche cette fois ci. Quinze minutes de dur labeur et la voilà se régalant de ma sève chaude. Une vrai gourmande quelques filaments de cyprines coulant sur le sol au même moment se masturbant. Se relevant me demandant si je pouvais le refaire pour une troisième fois. Lui exprimant que oui mais avec un peu d’aide. Caressant ma verge de sa main gauche tout en m’embrassant. Me voilà reparti pour un autre round ma professeure assise sur le bureau les cuisses bien ouvertes. M’approchant pour venir l’embrasser et lui caresser brièvement son ouverture chaude de ma main droite. Complètement nus voyant nos deux nudités pour une première fois. Un merveilleux spectacle devant caméra introduisant ma verge avec vigueur entre ses lèvres vaginales rosées. Éjaculant en elle au bout d’un quart d’heure exténué. Jouissant exprimant un Merci beau jeune homme à mon oreille au final.

La madame visiblement comblée et fière d’avoir fait un choix aussi judicieux. Me laissant son numéro et son adresse email. Femme célibataire on pouvaient baiser pendant des heures comme des lapins.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir